[Les Outils Tice de Gilles] On modélise notre école avec Minetest

On modélise notre école avec Minetest

un projet collaboratif en mathématiques

Nouvel article de @classegillestis, pour enseigner AVEC les outils numériques. Aujourd’hui, il vous présente son projet avec Minetest.

Minetest késako ?

Minetest est un jeu créatif type bac à sable (sandbox). C’est un clone libre de Minecraft. On y assemble des blocs, des demi-blocs pour réaliser des constructions, il peut se jouer seul ou à plusieurs. Il existe deux modes de jeu : survie ou créatif. Dans le cadre de la classe c’est ce second mode qui nous intéresse. Il est téléchargeable gratuitement ici : https://www.minetest.net

Quelles compétences pour la classe ?

Travailler avec Minetest est un véritable projet de classe où les compétences individuelles seront mises au profit de tous. Chaque élève peut y trouver la place qu’il souhaite : que ce soit dans l’anticipation, dans la réalisation, dans l’amplification…

Sur le plan des compétences transversales, cet outil favorise la créativité, la motivation, la collaboration, l’écoute, les échanges. Pour arriver à produire une réalisation d’ampleur, il est absolument nécessaire de coopérer, de réfléchir aux tâches à accomplir puis de se les partager.

Dans le cadre du projet que j’ai mené en classe je me suis concentré sur le domaine des mathématiques et plus précisément sur ces compétences :

(Se) repérer et (se) déplacer dans l’espace en utilisant ou en élaborant des représentations :

  • Se repérer, décrire ou exécuter des déplacements, sur un plan ou sur une carte.
  • Connaître et utiliser le vocabulaire permettant de définir des positions et des déplacements.
  • Connaître et utiliser divers modes de représentation de l’espace.

Utiliser le lexique, les unités, les instruments de mesures spécifiques de ces grandeurs : Longueur (périmètre)

  • Comparer des périmètres avec ou sans recours à la mesure.
  • Mesurer des périmètres en reportant des unités et des fractions d’unités, ou en utilisant une formule.
  • Appréhender la notion de longueur : cas particulier du périmètre.
  • Connaître la formule du périmètre d’un carré, d’un rectangle.

Aire

  • Comparer, classer et ranger des surfaces selon leurs aires sans avoir recours à la mesure.
  • Différencier aire et périmètre d’une surface.
  • Déterminer la mesure de l’aire d’une surface à partir d’un pavage simple ou en utilisant une formule.
  • Connaître les formules de l’aire d’un carré, d’un rectangle.

On pourrait tout à fait étendre les compétences travaillées à d’autres domaines suivant la nature du projet proposé (histoire, géographie…).

L’installation des différentes versions du jeu

Minetest :

Le jeu Minetest se télécharge sur le site https://www.minetest.net . Il est entièrement gratuit.

Il est conseillé de l’installer à la racine du disque C : et non pas dans les « programmes files »

[ Attention le lanceur minetest.exe se trouve dans le sous-dossier « bin ».

Le projet : modéliser l’école sous Minetest

Il est important selon moi, de réfléchir en amont aux différentes entrées qui s’offrent à nous :

  • Soit une modélisation extérieure des bâtiments avec un respect au plus près des mesures réelles. Dans ce cas, les échelles des éléments intérieurs seront très diminuées.
  • Soit une modélisation intérieure des bâtiments, en partant de la salle de classe par exemple. Dans ce cas, les mesures intérieures seront relativement fidèles mais les mesures extérieures seront amplifiées.

Cela est dû au fait qu’un bloc sous Minetest représente un bloc 1m x 1m dans la réalité du jeu. Les murs de toute l’école mesureront donc 1m d’épaisseur !

Figure 1- bloc 1m x 1m x 1m

Dans le cadre de mes objectifs, il me semblait plus pertinent de faire modéliser l’ensemble de l’école afin que les élèves travaillent avec des mesures importantes.

Le déroulé du projet

  1. Phase d’appropriation du logiciel : quelques semaines avant la mise en œuvre de ce projet, je laisse un accès libre au logiciel en autonomie. Les élèves les plus avancés sont chargés de réaliser une affiche expliquant les différentes commandes (avancer, reculer …).

 

  1. Lancement du projet de modélisation à partir d’un plan cadastral présentant les bâtiments.

Séance 1 : Identification À partir du site https://www.geoportail.gouv.fr les élèves sont amenés à identifier les différents (bâtiment des classes, direction, bibliothèque, restaurant scolaire).

Le jeu des calques vue aérienne/plan peut aider cette phase d’identification. On garde trace du plan que chacun annote.

Séance 2 :

Phase 1 : Estimer la longueur des bâtiments.

Sur le terrain, dans la cour, par groupe, les élèves doivent estimer les différentes mesures. Ces estimations sont notées sur un plan commun au groupe.

Phase 2 : Valider les mesures à l’aide d’une bande étalon d’un mètre (type mètre que l’on trouve dans les surfaces de bricolage).

Cette phase de la séance doit amener les élèves à prendre conscience de la différence entre mesure « estimée » et mesure « réelle ».

Par groupe, les élèves s’organisent pour mesurer les extérieurs des différents bâtiments. Ils reportent les mesures sur leur plan.

Note : pour certaines mesures très importantes, la collaboration entre les groupes sera indispensable.

  1. Séance 3 : Mise en commun des résultats des mesures.

Amener les élèves à valider leur travail à partir de l’échelle proposée par le document initial (il est possible d’utiliser une mesure étalon). La validation peut se faire à partir du site géoportail ou tout simplement avec le décamètre dans la cour. Il est important à l’issue de cette séance que chacun dans la classe valide les mesures communes.

Ces mesures sont notées sur les plans individuels des élèves (ceux de la séance 1).

  1. Séance 4 : Réalisation d’un plan sur papier à petits carreaux.

Minetest utilise des blocs de 1m x 1m x 1m, il va être donc indispensable d’arrondir les mesures au plus près de l’unité. Cette phase est particulièrement intéressante pour faire comprendre aux élèves la nécessité d’arrondir à l’unité la plus proche. Une fois que tout le monde s’est mis d’accord sur les nouvelles mesures, chaque groupe va réaliser tous les bâtiments sur papier quadrillé : 1 m = 1 petit carreau.

Cela va permettre une première modélisation concrète de la tâche à réaliser sous le logiciel.

Chaque élève trace les différents bâtiments, les identifie puis les découpe.

  1. Préparation du plan : sur de grandes feuilles à petits carreaux, préparer le terrain sur lequel est construit l’école.

Chaque élève répartit les bâtiments en s’accompagnant du plan donné en séance 1.

Les élèves confrontent leur production pour validation.

Figure 2 – Plan qui servira pour toute la classe

Lorsque la classe s’est mise d’accord sur le plan, on en choisit un qui servira de plan commun.

++ Aller plus loin :

Il peut être judicieux de proposer la même démarche pour les façades et les pignons des bâtiments.

Très rapidement, il va se poser le problème de la mesure des hauteurs. Avec la classe, nous avons utilisé la méthode empirique proposée ici : https://fr.wikihow.com/mesurer-la-taille-d%27un-arbre

Sans être très rigoureux, le croisement des résultats nous a permis d’obtenir une hauteur correcte.

La modélisation Lego®

Sans être indispensable cette étape est intéressante car elle permet aux élèves de réaliser une modélisation en 3D très concrète et ainsi d’anticiper sur des difficultés potentielles.

A partir des plans, des hauteurs mesurées, on se met d’accord sur une échelle commune. Dans la classe, nous avons retenu : 1 picot = 1 bloc.

Les élèves vont devoir s’organiser pour construire, ne pas refaire ce qui a déjà était fait, se répartir les zones, s’organiser…

Nous n’avons pas réalisé entièrement l’école avec cette technique car l’essentiel des difficultés est ressorti rapidement. Il n’y avait plus d’intérêt pédagogique à poursuivre (mais la maquette lego est restée en atelier autonome pour ceux qui souhaitaient la continuer).

La construction

Tout part du document « plan maître » qui est mis à la vue de tous. La construction doit se faire par étape (par niveau d’étage).

Je ne parlerai pas ici de la possibilité d’importer des « mods » c’est à dire des packs de textures spécifiques. Nous avons fait au plus simple avec les blocs de base du logiciel. Pour ceux que cela intéresse, voici un lien ressource : https://www.minetest.net/customize/.

Plusieurs choix d’organisation sont possibles en fonction de votre réseau informatique.

  1. une seule école pour toute la classe (ordinateurs en réseau)
  2. une école par groupe de 4 élèves (à mon avis l’idéal)
  3. une école par binôme (ce que nous avons fait).

Quelque soit votre choix, il faut que les élèves choisissent des blocs pour la dalle, le sol, les murs, etc… Un bâtiment tout gris n’est pas très agréable à voir, invitez-les à choisir des éléments contrastés.

Une fois chaque groupe d’accord, il est temps de s’y mettre :

Étape 1 : construire la dalle du sol (la surface du terrain global). Cette étape peut être réalisée en préambule de l’activité. Il faut au préalable « décaisser » la surface avant de poser les blocs choisis.

Étape 2 : Répartir la réalisation des bâtiments par groupe. Il est intéressant que trois élèves au moins collaborent en même temps sur la construction.

Ce temps peut-être très long, très fastidieux et en même temps quel plaisir de voir la construction se faire.

Pour les élèves les plus rapides, il est possible de réaliser l’environnement (routes, trottoirs, etc.).

Difficultés attendues :

  • Perte de repère dans le nouvel espace. (Remédiation possible : préparer des pancartes de repérage).
  • Difficultés à se répartir le travail. Sortir les élèves des écrans pour les amener à s’organiser en amont de l’activité.

L’école en images :

Retrouvez l’article en intégralité avec des explications détaillées pour l’installation et la mise en œuvre,
le tout avec photos à l’appui dans le .pdf à télécharger :

1 thought on “[Les Outils Tice de Gilles] On modélise notre école avec Minetest

Laisser un commentaire