Bo du 26.07.2018 en français – analyse de Françoise Picot

Mme Picot sur lea.fr, sur les groupes Facebook dédiés aux méthodes « Je mémorise… », « Faire de la Grammaire… » et « Grammaire au jour le jour » et moi-même via le blog recevons de nombreuses questions depuis l’annonce de la modification des programmes dans l’été…

Finalement, ce 26.07 est paru au BO la fameuse modification des programmes pour les cycles 2, 3 et 4 : cf l’arrêté du 17-7-2018 – J.O. du 21-7-2018- NOR MENE1820169A.

Ces modifications suscitent des interrogations et Françoise Picot avait publié via les différents groupes le message suivant :

–> « Dès que l’on connaitra les repères de progressivité, je publierai un documents reprenant les modifications sur L’Ecole aujourd’hui, chez Réseau Canopé​ et je l’adresserai également à Maikresse72​ qui vous le transmettra. Ensuite période par période, j’actualiserai les ouvrages , j’en ai 9 à faire et je compte quand même prendre quelques jours de congé fin aout, début septembre. Profitez quand même de vos vacances ! Si les repères de progressivité restent les mêmes qu’en 2015, les seuls changements sont au niveau de la terminologie, cela ne change rien au fonctionnement de la langue. »

Comme vous pouvez donc le voir, il est prévu que Mme Picot propose une actualisation des ouvrages en fonction des modifications de programmes MAIS à ce jour, il n’y a toujours aucun repère de progressivité… Néanmoins, Françoise Picot m’a fait parvenir aujourd’hui 2 documents d’analyse pour les programmes publiés jeudi au BO. Elle précise que : « Il y a peu de changement par rapport au projet : finalement pas d’ajout du terme qualificatif à adjectif mais ajout au cycle 2 d’article défini et article indéfini. Il n’y a toujours pas les repères de progressivité. »

Voici donc le comparatif avec les programmes de 2015 pour le cycle 2 et le cycle 3, en français, qu’elle vous a préparé et m’a gentiment transmis à votre attention.
Cliquez sur les documents pour télécharger sous format pdf

Et un petit point d’éclaircissement sur « les éléments qui constituent la phrase »

Télécharger: Les groupes qui constituent la phrase simple

Bonne lecture à vous !

 

 

63 thoughts on “Bo du 26.07.2018 en français – analyse de Françoise Picot

    1. Nul doute qu’elle lira les messages. Et si elle me transmet ces documents, c’est qu’elle sait ô combien elle nous est utile de par la qualité de son travail et ses remarques toujours pertinentes. 😉

  1. Bonjour, merci de diffuser toutes ces informations si utiles. Je vais avoir du cycle 3 l’année prochaine, savez-vous si Madame Picot a fait un tableau comparatif identique pour le cycle 3 ?

  2. Désolée, je viens de voir qu’en cliquant à droite on avait la même chose pour le cycle 3 ! Moralité, ne pas commencer à travailler avant d’avoir bu son café ! Bon dimanche… 🙂

  3. Un grand merci à Mme Picot pour cette analyse comparative qui permet d’y voir plus clair.

    Un point toutefois m’interpelle : cela concerne le fait que la phrase exclamative soit désormais considérée comme une forme de phrase et non plus un type, ce que Mme Picot souligne très justement.

    Lors de ma 1ère lecture des ajustements, j’avais pris cela comme une erreur de « copier-coller », comme beaucoup d’autres enseignants comme j’ai pu le constater dans les posts et commentaires sur Facebook. Mais là je vois que Mme Picot relève le fait sans émettre de remarque : faut-il désormais considérer l’exclamation comme une forme de phrase, et non plus un type ?

    Je dois dire que cela me gêne énormément, car pour moi il n’existe que deux formes de phrases : affirmative et négative, que l’on peut appliquer aux quatre types de phrases que sont la déclarative, l’interrogative, l’injonctive et l’exclamative.
    A l’écrit, on ne peut mettre une phrase interrogative à la forme exclamative : quel point choisir ?? Une phrase déclarative à la forme exclamative ne sera plus par définition déclarative puisque l’on rajoute une emphase !

    Pardon pour ce laïus, mais j’aime tellement la grammaire, et cela m’énerve tellement que l’on change à tout bout de champ les terminologies employées, que je me devais de soulever le problème 😉

  4. Merci à vous deux pour ce travail énorme qui aurait dû être le fait de notre ministre … car en plein mois d’été, je pense que nous avons tous le droit de faire une pause.
    Je m’interroge comme Hélios sur cette modification de la phase exclamative. J’étais aussi sur 4 types et deux formes et là, la phrase affirmative disparait et la phrase exclamative change de catégorie. Je ne peux pas croire à une erreur. Il y a donc sans doute une réflexion derrière, mais laquelle ? Avant de râler, j’aimerai comprendre.
    En effet, je me souviens l’an dernier des remous provoqués par le prédicat et les compléments de phrase et de verbe, aujourd’hui, je vais appeler prédicat groupe verbal, mais je continuerai à l’utiliser et à parler au départ des compléments de phrase et de verbe, car j’ai adoré en fin de compte ce travail plus large. J’ose donc croire qu’il y a aussi des apports sur la phrase exclamative.
    Marion naïve mais qui croit à la réflexion

    1. Je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à m’interroger sur cette histoire de « forme exclamative » 😉
      Juste une chose : le prédicat existait avant son introduction dans les programmes de 2015, c’est un terme qui était certes peu employé, mais on pouvait l’utiliser dans sa définition grammaticale.
      Là, à moins que les règles aient changé, ou que je ne comprenne rien à la règle des formes de phrases (tous les types existent sous les formes affirmative et négative) c’est juste pas possible : je me répète, comment dire qu’une phrase déclarative est à la forme exclamative ??
      Comme toi, j’attendrais une réponse de la part de nos instances mais faudra me prouver par a + b que c’est faisable du coup 😉

  5. Un grand merci à vous et à Mme Picot, j’attendait ces information pour refaire mes règles.
    Votre travail est vraiment précieux, il me permet d’avancer dans mes réflexions sur ma pratique.

  6. Merci pour ce document… j’ai partagé sur ma page Facebook… J’avoue que cette histoire de type exclamatif qui devient une forme me gêne énormément… et ce manque de repères de progressivité, c’est pénible aussi… Bref encore de la précipitation !

  7. Merci beaucoup pour ce travail très utile. J’avais lu les modifications en me disant que je n’arriverai pas à faire le comparatif.. Et voilà qui est fait. Merci à toi et à Mme Picot qui est décidément une formidable personne.

  8. Merci Mesdames PICOT et maikresse72 pour le travail et le partage. J’ai beaucoup ri en lisant les modifications concernant le fréquentation d’œuvres complètes (je ne vous spoile pas, mais c’est assez poilant…).
    Bonnes vacances quand même ! 😉

  9. Merci pour cette analyse fine. Je viens de lire le BO, il me semble qu’il introduit aussi le conditionnel présent ainsi que l’impératif.

    1. Ils étaient déjà présents dans le BO précédent. Le repère de progressivité indiquait « 6e ». Là, ils ne sont pas présents donc rien ne dit que cela passe pour le CM… A mon avis, ça ne changera pas. Sinon, c’est aberrant.

  10. Merci beaucoup pour votre travail à toutes les deux! Je ne comprends pas trop pourquoi parler de forme exclamative. Une phrase pourra avoir deux formes (négative;exclamative) sans type ???

    1. Par exemple, « Ne cours pas! » est une phrase de type impératif, à la fois négative et exclamative. Attendons les précisions qui seront fournies par la dgesco. 🙂 (en espérant qu’elles n’arrivent pas trop tardivement!)

          1. Pardon de m’incruster dans la conversation, mais depuis hier, j’ai eu des explications de la part d’une collègue belge, je vous les livre :
            « En Belgique on considère 3 types :

            – déclarative : je parle, je déclare.
            Ponctuation : . !
            – impérative : je donne un ordre.
            Ponctuation: . !
            – interrogative : je pose une question.
            Ponctuation : ?

            Les formes sont :

            – neutre / emphatique
            – affirmative / négative
            – active / passive

            Une phrase a donc toujours

            1 type
            3 formes

            La phrase exclamative n’est plus reprise car elle peut être aussi bien déclarative qu’impérative, tout est question d’intonation et de structure de phrase. »

            Du coup, si j’ai bien compris les explications ^^ la phrase « Qu’il n’est pas beau !  » est de type déclaratif, et a deux formes : négative et exclamative.

            1. Je trouve que cela se complique et moi aussi je me pose des questions….C’est tout.
              Merci pour vos réponses.

  11. Tous mes remerciements pour cette analyse très fine des nouveaux textes parus au BO. Cela permet déjà de se projeter dans les changements à venir …

  12. Bonjour Maikresse72,
    Je vais avoir des CM1 cette année pour la première fois et j’aimerais utiliser la méthode Picot. Mais au vu des derniers ajustements du BO, j’aimerais avoir votre avis: dois-je investir dans le manuel des programmes de 2015 ou dans celui d’avant? Car finalement, les thermes des programmes de juillet 2018 correspondent plus à ceux de l’ancienne version… Merci pour votre réponse et merci pour votre travail!

    1. Les anciennes versions ne sont plus commercialisées. Certains en profitent pour les vendre d’occasion hors de prix. Les repères de progressivité n’ont pas été donnés encore… Mme Picot va proposer une mise à jour des ouvrages (changement de consignes avec approfondissement ou modification de terme lorsque c’est nécessaire). Un peu de patience. Cela prend beaucoup de temps et il reste un bon mois avant la reprise. Bonnes vacances. 🙂

  13. Merci pour ces explications. J’ai choisi de reprendre l’année 3 triple niveaux de faire de la grammaire ancien programme (LEA). Les textes ressemblent à l’année 3 de la grammaire au jour le jour.

  14. Merci pour cette relecture claire et largement moins insipide que le BO.

    Qui aura le courage de faire la même chose pour les maths ?

    N’oubliez pas que nous sommes en vacances, tout de même !

  15. Merci beaucoup pour ces précisions! Débutant à la rentrée avec LGAJLJ, je suis contente de ne pas avoir commencé à imprimer les exercices.

  16. Bonjour , est ce que vous savez si les textes peuvent également être modifiés ? ( faire de la grammaire en CM2 pour savoir si je les imprime ou non pour les élèves à la rentrée ) ou les modifications ne concernent que les exercices ? Merci 🙂

    1. C’est possible selon les repères de progressivité… Si jamais des temps sont ajoutés alors il faudra revoir certains textes et/ou transpos + collectes associées. Sans repères de progressivité, impossible de répondre.

  17. Quelle urgence y avait-il à modifier ainsi des programmes si récents, pour des modifications à la hâte, comprenant des erreurs (un comble !) et sans aucun repère de progressivité ?
    Tout cela est tellement désolant, voire ridicule…

Laisser un commentaire