J’ai testé le tuto vidéo : « Comment dessiner un coq facilement au Visaquarelle ? » de Bic Kids

Tuto vidéo : Comment dessiner un coq facilement au Visaquarelle ?

Matériel :

  • 1 pochette de feutres Visaquarelle (1 pour 4)
  • 1 pinceau par élève
  • 1 pot avec de l’eau (1 pour 4)
  • du papier absorbant (1 par élève)

Déroulement de l’activité :

Dans un premier temps, les élèves ont visionné la vidéo, sans commentaire, dans son intégralité. Après le visionnage, ils ont pu poser toutes leurs questions et faire part de leurs remarques.
Les principales questions ont porté sur le matériel. La technique des feutres type aquarelle leur était inconnue et leur paraissait très étrange. Certains élèves ne comprenaient pas comment l’encre pouvait s’étaler. Un petit côté magique.

Le second temps a consisté en un test du matériel. Il fallait appréhender la technique de dépose du feutre puis de l’eau pour observer et comprendre ce qui se passait. Les élèves ont donc manipulé les feutres, laissé des traces. Ils ont ajouté plus ou moins d’eau, en frottant la feuille avec le pinceau ou bien en l’effleurant pour observer les différences.
Fort de ces expérimentations, chaque élève a reçu sa feuille et le matériel afin de procéder à la réalisation du coq.

Projection de la vidéo sur le TBI de la classe

La vidéo était projetée, commentée, étape par étape. Chaque étape a dû être verbalisée et observée plusieurs fois sur la vidéo avant que les élèves ne transposent sur leur feuille. Il y avait une appréhension de ce côté-là. Et une certaine excitation à découvrir cette nouvelle technique qui n’était pas si simple à maitriser. Le fait de réaliser en groupe classe a allongé l’activité car certains élèves devaient attendre les autres, notamment avec le prêt de matériel.

Les productions en cours…

Quelques exemples du résultat final :

Quelques productions finales

Bilan :

Bien que la vidéo soit très courte, il a fallu 3 séances de 45 minutes pour venir à bout des productions par les élèves. J’ai réalisé cette activité en classe entière avec projection sur le tableau blanc mais peut-être vaudrait-il mieux procéder par petits groupes, en ateliers afin de prévoir un temps moins long à repasser auprès de chacun. En laissant un ordinateur à disposition du groupe, il serait peut-être possible d’envisager la réalisation en semi-autonomie afin que chacun puisse avancer plus ou moins rapidement selon ses besoins. C’est ce qui a fonctionné avec un groupe d’élèves qui n’avait pas pu réaliser toutes les séances à cause d’absence.
Cette activité est très intéressante car elle permet de découvrir le principe de l’aquarelle et la succession d’étapes qui mènent à la réalisation d’un tableau. Les élèves étaient ravis de cette activité. C’était une très chouette expérience pour eux et pour moi. Hâte d’expérimenter davantage cette technique qui est bien plus pointue et moins salissante que les activités peinture parfois craintes en cycle 3.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.